• Décembre 06: rencontre avec les adhérents louhannais

  •  


    L'UDF lance sa campagne dans la 2e circonscription | 18 mars 2007






    Les responsables UDF cantonaux du Charolais se sont réunis dans le but d'organiser la campagne présidentielle dans la 2ème circonscription. André Chassort, président départemental, a évoqué la mémoire de Bernard Maviel, cheville ouvrière du groupe, trop vite disparu; il assurait l'animation, la logistique, le secrétariat, et il manque au moment le plus crucial. En sa mémoire ils ont décidé de poursuivre le combat dans la même ligne de pensée, et sur les mêmes objectifs.  «Nous fonctionnons toujours comme des artisans de la politique, membres de la société civile, oeuvrant tous à titre personnel à côté de nos multiples occupations et avec nos petits moyens».
    Quatre réunions de circonscriptions auront lieu le 23 mars à Chauffailles (salle de la république ) à 19 h, le 29 mars à 19 h au cinéma le Foyer à Marcigny, le 13 avril à 19 h salle n° 1 centre Henri Forest à Gueugnon et le 20 avril à 19 h salle des fêtes (1er étage) à Digoin Paray. Elles seront animées par André Chassort sur le thème simple : «Dix raisons de voter Bayrou».
    André Chassort se prononcera sur son éventuelle candidature aux législatives lors de la première de ces réunions; compte tenu de ses engagements professionnels (cabinet, hôpital, groupes de travail parisiens à la Mutualité la CNAM et la HAS...), cela mérite réflexion, car les journées ne font que 24 heures... Il va s'agir d'une campagne éclair, qui va dépendre complètement du résultat de la présidentielle. «L'enjeu me passionne, je réfléchis. Mais dans 15 jours tout devra être fixé pour profiter de la dynamique des premières élections sur les deuxièmes. Les sondages montrent une énorme sympathie pour Bayrou. Notre campagne sera sobre et simple, et il est vrai que la voie du centre n'est pas une voie facile. Mais elle cherche à répondre aux vrais enjeux, en mettant tous les experts autour de la table et en essayant d'avancer pour la France et non pour des aspirations de carrière politique».
    Les dix raisons de voter Bayrou proposent un choix différent qui rassemble des gens d'horizons divers et portent sur : le soutien à l'emploi grâce à la création de deux types d'emplois nouveaux sans charges sociales pour toutes les entreprises; assurer une part importante des marchés publics aux PME et simplifier leur environnement juridique et fiscal ; vaincre l'échec scolaire et garantir que chaque enfant rentrant en 6e sache lire, écrire et compter, créer des parcours scolaires spécialisés pour les élèves les plus en difficulté; organiser une première expérience concrète pour les jeunes avec le service civique obligatoire; lutter contre l'exclusion en donnant une deuxième chance pour tous ; protéger l'environnement grâce à un plan national et une fiscalité en faveur des énergies renouvelables; refonder le projet européen, la France a besoin de l'Europe; diminuer la dette publique (plus de 1800 milliards d'euros de dette publique), contrairement à d'autres candidats François Bayrou s'engage à ne faire aucune promesse qui ne soit financée et l'interdiction de présenter le budget de l'état en déficit sera inscrite dans la Constitution; organiser pour les bénéficiaires de minima sociaux une activité au profit de la collectivité rémunérée en complément de leur allocation.
    Pour André Chassort, c'est un engagement de longue date, jeune Giscardien lorsqu'il était étudiant, il a gardé cette sensibilité politique sur l'Europe qui est source d'avenir. Secrétaire général national du conseil de l'ordre de 1983 à 2002, il a été adjoint à la municipalité de La Clayette de 1983 à 1989 puis maire de 1989 à 1995.
    Madeleine Jambon

     

     

     

     

    Lundi 26 février 2007 - Louhans-Chateaurenaud

    Élections législatives pour la 6e circonscription
    « Aller au contact des jeunes pour comprendre leurs besoins »


    La volonté de François Bayrou de placer l'éducation au centre de sa campagne présidentielle, tel que le président de l'UDF l'a annoncé lors de son meeting à Dijon mardi dernier transparaît à l'échelle locale : Eric Michoux, candidat UDF à la députation pour la 6e circonscription, entend également insister sur la question.
    « Il doit y avoir un contrat d'établi entre les enseignants et les pouvoirs publics en matière d'éducation avec un objectif, des stratégies et des moyens à mettre en place », précise Eric Michoux. Concernant la jeunesse et le monde du travail, il s'avoue « étonné de voir certaines réunions où l'on parle des jeunes sans en voir un seul y assister », souligne Eric Michoux, « il est essentiel de les rencontrer afin d'avoir leur vision du monde. Il est évident que nos générations et la leur ne partagent pas tout le temps le même langage, c'est la raison pour laquelle il faut être au contact avec eux pour comprendre leurs besoins ».
    Et d'insister sur les rapports entre le monde de l'enseignement et celui de l'entreprise, « deux mondes qu'il est nécessaire de mettre en relation dans les deux sens », note le candidat UDF en ajoutant que l'éducation « devait s'adapter à la jeunesse en terme de souplesse et d'adaptabilité. Contrairement à nos générations, les jeunes n'envisagent pas de faire le même métier toute leur vie. »
    Au sujet des incivilités et de l'insécurité dans les établissements scolaires, Eric Michoux envisage « d'apporter des réponses à plusieurs questions telles que la drogue dans les lycées et collèges ainsi que le malaise éprouvé pas certains élèves et enseignants pour se rendre à l'école, le cœur de la République ».
    Autant de sujets concernant l'Éducation qu'il abordera dans une série de réunions avec son équipe de campagne, « composée entre autres de quatre personnes travaillant dans l'enseignement », à partir du 1er mars, date d'ouverture de sa permanence à Saint-Marcel et du lancement d'un site Internet.
    Hayan Saleh


  •  lancement de la campagne de F. BAYROU avec comme invité la député du Rhone et membre du comité exécutif de l'UDF : Anne- Marie CAMPARINI: Voeux et conseil pour faire gagner notre candidat, débat  questions-réponses, et remise du kit de campagne aux correspondaux cantonaux soit environ une quarantaine sur 57 cantons en Saone et Loire


    9 mars : Visite de notre Député Européenne Nathalie Griesbeck sur Macon et autre lieu